Les cookies nous permettent de vous fournir un meilleur service. Par conséquent, nous vous encourageons vivement à configurer votre navigateur Internet pour qu’il accepte les cookies de notre site web. Vous trouverez ici des informations sur les cookies utilisés sur cette page.
Cette page utilise des cookies.
L’utilisation sans restriction de cette page web BMW nécessite l’utilisation de cookies. Certains de ces cookies nécessitent votre autorisation explicite. Veuillez accepter l’utilisation de cookies pour pouvoir utiliser toutes les fonctionnalités de cette page web. Pour de plus amples informations sur l’utilisation des cookies sur cette page web, cliquez sur « Plus d’informations ». Vous pourrez également révoquer ici votre autorisation d’utiliser des cookies. Plus d’informations
Cette page utilise des cookies.
En accédant à cette page, vous acceptez l’utilisation de cookies. Pour de plus amples informations sur l’utilisation des cookies sur cette page web, cliquez sur « Plus d’informations ». Vous pourrez également révoquer ici votre autorisation d’utiliser des cookies. Plus d’informations

Servotronic

Le Servotronic ajuste automatiquement par voie électronique l’effort de braquage en fonction de la vitesse pour garantir un comportement directionnel idéal dans toute la plage des vitesses.
Il se révèle très confortable d’autre part en exigeant un minimum d’effort musculaire au volant lorsque vous manœuvrez pour vous garer, lorsque vous vous faufilez dans un réseau de ruelles étroites ou lorsque vous roulez sur un parcours sinueux.
Sur la base de la vitesse mesurée par électronique, un module de commande calcule le degré d’assistance à appliquer en fonction des conditions de marche. Une électrovanne montée sur le circuit hydraulique permet de doser l’effort de braquage en fonction de la situation du moment avec plus de précision que les directions assistées classiques basées sur le seul régime du moteur. Au sein de l'Electric Power Steering (EPS), cette fonction est assurée par pilotage du moteur électrique.
À basse vitesse par exemple, pour rouler dans des ruelles étroites et anguleuses, le système exigera un minimum d’effort musculaire au volant. Le degré d’assistance diminue en revanche lorsque la vitesse augmente, pour favoriser un toucher de route plus direct et une tenue de cap optimale en ligne droite.
 
 
Contenu multimédia actifContenu multimédia inactif