Les cookies nous permettent de vous fournir un meilleur service. Par conséquent, nous vous encourageons vivement à configurer votre navigateur Internet pour qu’il accepte les cookies de notre site web. Vous trouverez ici des informations sur les cookies utilisés sur cette page.
Cette page utilise des cookies.
L’utilisation sans restriction de cette page web BMW nécessite l’utilisation de cookies. Certains de ces cookies nécessitent votre autorisation explicite. Veuillez accepter l’utilisation de cookies pour pouvoir utiliser toutes les fonctionnalités de cette page web. Pour de plus amples informations sur l’utilisation des cookies sur cette page web, cliquez sur « Plus d’informations ». Vous pourrez également révoquer ici votre autorisation d’utiliser des cookies. Plus d’informations
Cette page utilise des cookies.
En accédant à cette page, vous acceptez l’utilisation de cookies. Pour de plus amples informations sur l’utilisation des cookies sur cette page web, cliquez sur « Plus d’informations ». Vous pourrez également révoquer ici votre autorisation d’utiliser des cookies. Plus d’informations

Dynamic Performance Control

Le système Dynamic Performance Control répartit en continu et de manière ciblée les forces de propulsion entre les roues de l’essieu arrière, améliorant ainsi la traction et la tenue de trajectoire.
Le Dynamic Performance Control répartit en continu et de manière ciblée les forces de propulsion entre les roues arrière, améliorant ainsi la traction et la tenue de trajectoire au profit de la dynamique et de la marge d’accélération latérale.La direction est plus légère et plus précise, en conditions de conduite quotidiennes mais également dans les situations extrêmes.L’image du canoë permet de mieux comprendre le mode de fonctionnement du système Dynamic Performance Control: lorsque l’on descend le courant et que l’on veut obliquer vers la droite, on doit freiner du côté droit avec la pagaie. C’est sur ce principe que fonctionnent la majorité des programmes électroniques de correction de trajectoire. On peut également donner un coup de pagaie vigoureux du côté gauche pour faire avancer le canoë et obliquer vers la droite. C’est ce principe qu’exploite le Dynamic Performance Control.
Le système combine le différentiel arrière à deux engrenages et deux freins multidisques à régulation électronique.Ce dispositif mécatronique fait travailler de concert l’informatique, l’électronique et la mécanique. Des informations complexes telles que le taux de lacet, la vitesse des roues, le degré de braquage et le couple moteur y sont traitées pour déclencher des réactions précises: en cas de besoin, l’un des deux engrenages est engagé par les freins multidisques dans le flux de puissance pour répartir en continu et de manière variable le couple moteur entre les deux roues arrière. L’ordinateur de bord rend compte de cette répartition si le conducteur le souhaite.
Applications multiples
Le Dynamic Performance Control améliore la tenue de trajectoire en phase de reprise de vitesse au sortir des virages et aide le conducteur dans les situations délicates telles qu’un double changement de voie. Avant même qu’une tendance au sous-virage ou au survirage ne se manifeste, la voiture est maintenue dans sa trajectoire par la roue bénéficiant de la plus grande force de stabilité latérale. La réactivité plus sensible de la direction accroît sensiblement le confort de marche et la sécurité.
Le Dynamic Performance Control agit également en régime de frein-moteur – lorsque le conducteur relâche l’accélérateur et que la voiture descend une pente, par exemple - et en débrayage. Si les roues arrière roulent sur des surfaces présentant des conditions d’adhérence hétérogènes, Dynamic Performance Control améliore la traction en transmettant davantage de couple moteur à la roue la mieux en prise sur le revêtement. Le différentiel de couple entre la roue arrière gauche et la roue arrière droite peut atteindre 1800 Nm. So wird die Fahrstabilität erhöht, und es kann deutlich schneller beschleunigt werden. Ce système améliore la tenue de trajectoire, autorisant ainsi des accélérations nettement plus vives.
Exemple: xDrive
En complément logique à la traction intégrale xDrive, le Dynamic Performance Control peut être associé à tous les moteurs et à tous les concepts de traction. Alors que xDrive répartit la force de manière variable entre les essieux avant et arrière, le Dynamic Performance Control en fait de même avec les deux roues motrices arrière. Ce dispositif procure ainsi au conducteur une maîtrise directionnelle précise en toutes circonstances.
 
 
Contenu multimédia actifContenu multimédia inactif