Les cookies nous permettent de vous fournir un meilleur service. Par conséquent, nous vous encourageons vivement à configurer votre navigateur Internet pour qu’il accepte les cookies de notre site web. Vous trouverez ici des informations sur les cookies utilisés sur cette page.
Cette page utilise des cookies.
L’utilisation sans restriction de cette page web BMW nécessite l’utilisation de cookies. Certains de ces cookies nécessitent votre autorisation explicite. Veuillez accepter l’utilisation de cookies pour pouvoir utiliser toutes les fonctionnalités de cette page web. Pour de plus amples informations sur l’utilisation des cookies sur cette page web, cliquez sur « Plus d’informations ». Vous pourrez également révoquer ici votre autorisation d’utiliser des cookies. Plus d’informations
Cette page utilise des cookies.
En accédant à cette page, vous acceptez l’utilisation de cookies. Pour de plus amples informations sur l’utilisation des cookies sur cette page web, cliquez sur « Plus d’informations ». Vous pourrez également révoquer ici votre autorisation d’utiliser des cookies. Plus d’informations

Essieu avant à jambe de force à double bras

L’adoption d’un essieu avant à jambe de force à double bras réduit le poids de la voiture et accroît son agilité.
L’agilité grâce à l’aluminium – l’essieu avant à jambe de force à double bras réduit le poids du châssis avec à la clé un comportement plus maniable et plus précis.
L’essieu avant à jambe de force à double bras en aluminium est un composant essentiel du châssis à architecture légère des voitures BMW. Son principal avantage par rapport à un essieu en acier de même type est de procurer une économie de poids de près de 30 pour cent.
Cet allègement sur l’essieu avant améliore l’équilibre des masses entre les essieux avant et arrière, ce qui se traduit par un comportement notablement plus précis et agile. Cette agilité accrue est également due au support d’essieu avant très rigide monté en diagonale qui supporte le boîtier de direction, les bras transversaux, les barres d’accouplement et la barre antiroulis.
Le principe de double bras autorise une réduction optimale des forces parasites renvoyées par les inégalités du revêtement dans la direction et le châssis, grâce à une configuration favorable de la géométrie des essieux et des paramètres élastocinématiques.
 
 
Contenu multimédia actifContenu multimédia inactif